IMAGINE

Dimanche 03 mai, deuxième week-end à bosser….réveil de bonheur, l’émission « philosophie » sur arte,  m’a permis de prendre du recul, de savourer de bon matin ce texte de beaudelaire …extrait :

 

« Mystérieuse faculté que cette reine des facultés ! Elle touche à toutes les autres ; elle les excite, elle les envoie au combat. Elle leur ressemble quelquefois au point de se confondre avec elles, et cependant elle est toujours bien elle-même, et les hommes qu’elle n’agite pas sont facilement reconnaissables à je ne sais quelle malédiction qui dessèche leurs productions comme le figuier de l’Évangile.

 

M.C Escher

M.C Escher

Elle est l’analyse, elle est la synthèse ; et cependant des hommes habiles dans l’analyse et suffisamment aptes à faire un résumé peuvent être privés d’imagination. Elle est cela, et elle n’est pas tout à fait cela. Elle est la sensibilité, et pourtant il y a des personnes très sensibles, trop sensibles peut-être, qui en sont privées. C’est l’imagination qui a enseigné à l’homme le sens moral de la couleur, du contour, du son et du parfum. Elle a créé, au commencement du monde, l’analogie et la métaphore. Elle décompose toute la création, et, avec les matériaux amassés et disposés suivant des règles dont on ne peut trouver l’origine que dans le plus profond de l’âme, elle crée un monde nouveau, elle produit la sensation du neuf. Comme elle a créé le monde (on peut bien dire cela, je crois, même dans un sens religieux), il est juste qu’elle le gouverne. Que dit-on d’un guerrier sans imagination ? Qu’il peut faire un excellent soldat, mais que, s’il commande des armées, il ne fera pas de conquêtes. Le cas peut se comparer à celui d’un poète ou d’un romancier qui enlèverait à l’imagination le commandement des facultés pour le donner, par exemple, à la connaissance de la langue ou à l’observation des faits. Que dit-on d’un diplomate sans imagination ? Qu’il peut très bien connaître l’histoire des traités et des alliances dans le passé, mais qu’il ne devinera pas les traités et les alliances contenus dans l’avenir. D’un savant sans imagination ? Qu’il a appris tout ce qui, ayant été enseigné, pouvait être appris, mais qu’il ne trouvera pas les lois non encore devinées. L’imagination est la reine du vrai, et le possible est une des provinces du vrai. Elle est positivement apparentée avec l’infini.

   Sans elle, toutes les facultés, si solides ou si aiguisées qu’elles soient, sont comme si elles n’étaient pas, tandis que la faiblesse de quelques facultés secondaires, excitées par une imagination vigoureuse, est un malheur secondaire. Aucune ne peut se passer d’elle, et elle peut suppléer quelques-unes. Souvent ce que celles-ci cherchent et ne trouvent qu’après les essais successifs de plusieurs méthodes non adaptées à la nature des choses, fièrement et simplement elle le devine. Enfin elle joue un rôle puissant même dans la morale ; car, permettez-moi d’aller jusque-là, qu’est-ce que la vertu sans imagination ? Autant dire la vertu sans la pitié, la vertu sans le ciel ; quelque chose de dur, de cruel, de stérilisant, qui, dans certains pays, est devenu la bigoterie, et dans certains autres le protestantisme. »

Advertisements
This entry was posted in Art, Coups de coeur, Reflexions. Bookmark the permalink.

6 Responses to IMAGINE

  1. zaynab says:

    L’imagination constitue un échappatoire et un moyen d’évasion, mais les dangers de l’imagination demeurent multiples.
    L’observation et la compréhension du réel s’avèrent nécessaires pour pouvoir se créer des images de l’irréel.

    C’est une des plus belles facultés que l’homme puisse acquérir ; celle d’inventer, d’imaginer, c’est-à-dire, de former arbitrairement, avec des idées acquises, des idées nouvelles d’un autre ordre que celles qui proviennent de ses jugements et de ses raisonnements ordinaires.
    L’imagination est non seulement une capacité unique pour l’homme qui lui permet d’envisager ce qui n’existe pas et en ce sens, elle est la source de toute invention et toute innovation.

    Baudelaire eut une existence souvent décevante.A dire vrai, il ne visait pas la réussite sociale; depuis longtemps, méprisant la vie réelle, il était parti en quête d’un ailleurs.
    Écoeuré par la vie, le poète aspire à un ailleurs. Cet autre monde, l’imagination lui en fournit la révélation….d’ou le désir d’évasion.

    Il n’est pas pour Baudelaire de spectacle plus exaltant que la vue d’une fenêtre fermée; car derrière ce petit carreau sombre à peine animé d’une lueur, nous pouvons tout imaginer, accroissant à l’infini notre monde intérieur.
    Les visions de Baudelaire naissent toujours de sensations, celles de l’odorat en particulier. Un parfum suffit à susciter une fleur, une femme, une île; car chaque sensation en engendre d’autres, à l’infini
    Mais ces sensations reliées entre elles horizontalement se relient aussi verticalement à des idées. Pour l’imagination poétique, tout est symbole : « la terre et ses spectacles » sont « un aperçu, une correspondance du Ciel». Le chat, par exemple, animal banal s’il en est, devient dans le sonnet que lui consacre Baudelaire, une créature surnaturelle. Cette présence du surnaturel prend le plus souvent une forme démoniaque. En effet, la religion, qui donne de la profondeur aux choses, ne saurait pour Baudelaire se passer du sombre éclat de Satan.
    Malheureusement l’univers splendide et inquiétant de l’imaginaire peut à tout instant s’évanouir, brisé par quelque rappel inopportun du réel.

    Comment fixer ces visions fugitives? Comment les faire partager ? C’est le but de l’Art.

  2. photoeil says:

    Je ne vais pas déployer les ailes de mon imagination pour en parler! Mais ces émissions consacrées par Arte (ma chaîne télé fétiche) à la philo me ravissent!
    Probablement parce que l’on associe propos philosophique et images (peintures, photographies…etc.)! Je ne les rate sous aucun prétexte! En général, les documentaires, les thémas, les émissions culturelles comme Métropolis…etc. sont riches d’enseignement…
    Que la Lumière baigne….

  3. ouchagour says:

    Zaynab, si beaudelaire etait encore vivant, grace à ton analyse son existance ne serait plus decevante 🙂

    Photoeil : c clair la philo est tellement plus “simple” a travers cette emission, et arte c’est bonheur parmi toutes les chaines “commerciales”

  4. zaynab says:

    En quoi donc consiste la sagesse humaine ou la route du vrai bonheur ? Ce n’est pas précisément à diminuer nos désirs ; car, s’ils étaient
    au-dessous de notre puissance, une partie de nos facultés resterait oisive, et nous ne jouirions pas de tout notre être.
    Ce n’est pas non plus à étendre nos facultés, car si nos désirs s’étendaient à la fois en plus grand rapport, nous n’en deviendrions que plus misérables : mais c’est à diminuer l’excès des désirs sur les facultés, et à mettre en égalité parfaite la puissance et la volonté. C’est alors seulement que, toutes les forces étant en action, l’âme cependant restera paisible, et que l’homme se trouvera bien ordonné.
    C’est ainsi que la nature, qui fait tout pour le mieux, l’a d’abord institué. Elle ne lui donne immédiatement que les désirs nécessaires à sa conservation et les facultés suffisantes pour les satisfaire. Elle a mis toutes les autres comme en réserve au fond de son âme, pour s’y développer au besoin.
    Ce n’est que dans cet état primitif que l’équilibre du pouvoir et du désir se rencontre, et que l’homme n’est pas malheureux.
    Sitôt que ses facultés virtuelles se mettent en action, l’imagination, la plus active de toutes, s’éveille et les devance.
    C’est l’imagination qui étend pour nous la mesure des possibles, soit en bien, soit en mal, et qui, par conséquent, excite et nourrit les désirs par l’espoir de les satisfaire.

  5. lol says:

    cool ton truc

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s