Entrepreneuriat & Monde Politique

 

Suite aux demandes de plusieurs amis qui n’ont pas pu assister à la conférence «  entrepreneuriat & monde politique » jeudi 20 Nov. je vous livre ci-dessous l’impression de Hatim Benjelloun qui a assisté à cette conférence.

 

Celle-ci a été organisée dans le cadre de la semaine internationale de l’entrepreneuriat (Global Entrepreneuship Week) par le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD).

 

Des hommes et des femmes entrepreneurs, des hommes et des femmes représentants de partis politiques ont répondu présents  à l’invitation du CJD. Nous avons, toutefois, remarqué des frustrations de part et d’autre, nous avons ressentis beaucoup d’incompréhensions entre ces deux mondes. Au point de se demander, s’ils parlaient la même langue. Et c’est surement dû au manque de dialogue entre ces deux mondes, et c’est pour cela que nous allons en organiser une autre fois et une troisième fois……jusqu’à ce que ces deux mondes parlent la même langue, jusqu’à ce que ces deux mondes soient utiles l’un pour l’autre, toujours dans le même sens, celui du développement du royaume

 

Je remercie HB d’avoir pris le temps de partager son avis avec nous ci-dessous :

 

La jeunesse Politique marocaine à l’ « imparfait » 

 

Hier, 21 Novembre 2008, j’ai assisté à la conférence du CJD, dans le cadre du World Entrepreneurship Week, sur le thème « Entreprenariat et Monde Politique ». Un groupe de jeunes entrepreneurs issus de divers domaines d’activités étaient invités pour poser des questions concrètes et pratiques à des jeunes cadres des Partis Politiques marocains.

Un programme à priori alléchant offrant la possibilité d’écouter ces jeunes censés prendre la relève dans le monde politique marocain. Sauf que…hormis, ma satisfaction autour de la noble volonté des organisateurs d’offrir un débat de qualité, j’ai vécu hier différentes mises en scènes…mais avec toujours la même sensation confuse : un drôle de mélange entre le comique et l’ennui.

J’aimerai vous donner mon avis personnel sur la prestation de ces 5 jeunes représentants politiques censés répondre à des questions concrètes de jeunes entrepreneurs marocains.

Youssef Bellal, représentant du PPS : voilà un jeune qui peut redorer le blason de la scène politique marocaine offrant le spectacle d’une jeune élite politique marocaine qui en a dans la tête. Malheureusement, en avoir trop dans la tête n’a jamais été synonyme ni d’efficience ni de génie politique. Pour répondre à des questions concrètes, Youssef a préféré nous prodiguer un cours (frisant l’ostentatoire) théorique sur l’économie. Bonne gestuelle, bonne expression, bon français…en gros une pâle imitation d’un Jean François Copé en manque de popularité : Le syndrome des émissions politique France 2 et France 3. Enfin c’est pas grave du tout…Autant faire de la mise en scène politique, autant la calquer sur l’étranger. A la remarque qui lui a été gentiment faite : « Monsieur Bellal, veuillez répondre et revenir à la question posée » ! Sa réponse a démontré son inexpérience en politique : « Il faut d’abord faire le diagnostic avant de parler du remède ». Désolé mon ami, l’homme politique ne fait pas de diagnostic, l’homme politique vit au futur, il a des idées, il est visionnaire, il propose des projets de société…et c’est ensuite l’expert qui se charge de justifier tout ca par des diagnostics et des rapports barbants ! Mais c’est comme ca ! la bonne gouvernance technocratique a pris le dessus sur la décision politique…

Monsieur du PJD…il s’est présenté tellement rapidement que j’ai plus son nom en tête : comment m’exprimer sans heurter le personnage ? On est au Maroc et rien ni personne n’a le droit de vous empêcher de vous exprimer en arabe…et puis c’est notre langue nationale non? Alors pourquoi tant de ravages grammaticaux en Français, pourquoi tant d’idées confuses en Français ! Vos petites citations en Arabe exprimaient parfois de façon brillante tout votre brouillon en Français…
Et bien très déçu par le PJD…je m’attendais à un petit combat politique ! Vous êtes le parti Tribun, censé offrir des idées qui sortent un peu du langage politique “fourre tout” marocain. Je voulais entendre des idées et des positions en adéquation avec votre doctrine de base…que vous taquiniez un peu vos confrères participant au gouvernement ! Enfin bref, je m’attendais à de l’action politicienne…de l’impertinence ! mais finalement, vous étiez aussi consensuel que peut l’ être un troupeau de biches.
Qu’on le veuille ou non au vu de mon applaudimètre personnel, le PJD a reçu le plus d’applaudissements que tout autre parti politique…J’aime ca ! Car le débat manquait de démagogie justement…sans démagogie, pas de politique ! Et ma foi, ils sont fort le PJD dans cet art…

La représentante du RNI, Mbarka Abouida…une femme ! Machiavel a toujours fait de la politique un monde de loup…alors je voulais voir ce que ca donnait une louve marocaine sur la scène politique. Et bien, je n’ai vu qu’un petit agneau (quoique les loups se déguisent souvent en agneau pour arriver à leurs fins!)…désolé, ne prenez pas ça comme du sexisme…mais mon écoute a progressivement diminué lors de son intervention…certains on crié dans la salle qu’elle tenait mal le micro ! J’espère que c’est la bonne raison de mon inattention…J’ai néanmoins retenu une chose : le médiateur a osé lui dire « Les femmes d’abord » pour lui donner la parole ! J’ai assisté encore une fois à ce réflexe anxiogène féminin qui a valu une réponse de la protagoniste: « non ! non ! pas de femme d’abord c’est l’égalité » ! Mlle Mbarka, dans les bonnes manières et la courtoisie, on ne fait pas de mathématiques…on dit « merci » ou au moins une réponse politicienne du genre : « les bonnes idées d’abord » !

Mais je la félicite : une jeune marocaine déjà parlementaire ! Ca mérite du respect…et, accessoirement, de l’attention !

Le représentant de l’USFP ! non, non, pardon…ils n’étaient pas là ! Il n’ont trouvé aucun jeune pour les représenter ! A croire que le socialisme est une idée bien ancienne…qui y croit encore ?

Mais ils auraient du au moins faire comme le PAM, envoyer un jeune d’une « cinquantaine d’années » !

Le secrétaire général adjoint du PAM en personne, Mohamed Benhammou, venu répondre aux jeunes entrepreneurs…une image très paradoxale d’un nouveau parti authentique et moderne.
Du coup, lui, c’était le flou artistique : il répondait par des questions. Et en fixant les jeunes entrepreneurs, il leur demandait « Mais Comment…? »

Mais c’est sûrement l’esprit Enarque du questionnement infini…car monsieur a pris le soin de nous donner les détails de son CV : un Science politicien, un Enarque, un Doctorant, un Intellectuel…un panaché de bon aloi. De quoi complexer toute la salle !Et comme l’a si bien fait remarqué le modérateur M. Nabil Ouchagour : « enchanté » ! Notre ami du PAM s’est fait un petit ego-trip tout seul…pourquoi pas ?? Mais quelle manque de tact politique ! Un représentant politique se doit d’être le plus proche du peuple…alors si vous être intelligent Monsieur Benhammou, ne le dites pas, laissez la chance aux idiots analphabètes que sont les marocains de pouvoir s’identifier à vous !

On dit souvent que les hommes politiques manquent de réalisme, Monsieur Benhammou, lui joue totalement dans l’impressionnisme…

Enfin notre bon vieux Parti de l’Istiqlal, celui qui gouverne nos terres ! Mohamed Ali Hassani, un jeune qui avait le mérite…le mérite d’être jeune. RAS…le gouvernement a baissé les impôts, il a fait çi il a fait ça…une vraie chronique du Matin. La conférence avait commencé déjà depuis deux heures et demi…ma lucidité commençait à perdre de sa consistance ! Donc soit il a été bon et je m’en suis pas rendu compte, soit il a été aussi soporifique que les autres et c’est déjà une bonne chose que je sois resté…vu que la salle s’était à moitié vidée !

Enfin voilà…en gros ! vous me direz probablement : critiques, commentaires, ironie…mais est ce que je peux enlever le mérite à ces jeunes de s’être lancé dans l’arène politique totalement « anémique » au Maroc. Non ! J’applaudis leur courage et leur volontarisme (et ne leur en voudrait même pas pour leur opportunisme).
Ils ont répondus présent. Et c’est là déjà un point d’honneur (excluons le MP et l’USFP qui se sont pas donné la peine de se faire représenté).

J’étais sur mon siège dans le public, je n’ai pas pris le micro pour réagir, je n’ai pas parlé…j’ai réfléchis, analysé leurs réponses, leur façon de se comporter, leur façon de se défendre, de se sourire, de « flirter » entre eux, de se mettre d’accord sur tout et rien…jalousement affalé dans mon siège!

Messieurs les politiques, Bravo quand même d’avoir répondu à l’invitation du CJD…

Hassan II disait déjà à l’époque : « il n’existe pas d’hommes politiques au Maroc »…je me force à croire que cette affirmation n’est plus d’actualité…au risque des désillusions que l’on ressent lors de ce type de manifestation.

Vous n’avez là que les critiques et les commentaires, d’un ancien sympathisant politique qui n’y croit plus vraiment ou peut être…. d’un futur rival politique qui prépare son terrain !

Merci encore au CJD pour cette conférence, qui n’a pas été dépourvue d’enseignement : la crise du politique est encore bel et bien présente au Maroc…et ce genre de conférence nous donne au moins l’occasion d’y repenser et d’y réfléchir…

 

Hatim BENJELLOUN

 

 

Advertisements
This entry was posted in entrepreneuriat, les invité(e)s-contributeurs, Politique and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Entrepreneuriat & Monde Politique

  1. Mounir says:

    merci nabil pour la présentation et à hatim pour le compte rendu.
    Dommage c t en milieu de semaine et en plus rabat, l aprem 🙂
    Continue, mais ils ne pareleront jamais la meme langue, ils pourront peut être se traduire, se comprendre …

  2. @Ouchagour:
    Merci pr le CR.

    C clair,
    Moi et la politique ne nous ferons jamais un!
    ça d’abord,
    ensuite, à lire le CR de Mr. Benjelloun, je me dis que j’aurai pu tenir jusqu’à la fin si j’aurai assisté à la conférence, mais apparemment, je pense que je vais prolonger cette “hibernation” politique en moi pour m’y attaquer dans 4 ou 5 ans, quand le gouvernement ElFassi changera, et quand le nouveau PAM, ou le PJD sera au pouvoir.

    @Mounir: tu aura pu représenter l’USFP! 😀 Au moins, il y’aura eu des affinités en Politiciens et Jeunes Entrepreneurs.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s