Tous journalistes ?

J’ai lu dernièrement « médiabusiness » de Danièle Granet et Catherine Lamour qui analyse l’évolution des médias et leurs influences.

J’aimerais partager avec vous quelques extraits :

 

« Le citoyen consommateur constate aussi que les médias, grands promoteurs de la transparence, ne l’appliquent pas lorsqu’il s’agit d’informer sur les hommes et les femmes de pouvoir. Les journalistes sont soumis à un double phénomène : le premier, la puissance des sources officiels ; le second, le respect des conventions établies. »

 

« Le journaliste est pris en tenailles entre deux autres acteurs de l’information : les experts et les animateurs. D’un côté les experts, géopolitiques sociologues, psychologues, appelés à tout moment pour donner leurs avis, leurs éclairages, pour remettre l’information en perspective. L’expliquer après que le journaliste l’a annoncée. Un recours aux experts auquel s’est ajouté la manie des sondages : « il ya trop de sondages commandés et commentés. On serait effaré, tous médias confondus, de voir une seule journée le nombre d’informations qui se réduisent ç un commentaire de sondage » dit Dominique Wolton, directeur de recherches au CNRS. De l’autre côté, les animateurs, saltimbanques en tout genre, ayant des avis définitifs sur tout, des jugements péremptoires qui font mouche. Concurrencé des deux côtés, le journaliste s’est mué en passeur de nouvelles, voire en simple «  haut-parleur ».

 

« Dans la bataille de la communication, ils (les journalistes) gardent –ils devraient garder- le privilège de décider en dernier ressort de ce que sera l’information ».

Advertisements
This entry was posted in Relations publiques and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Tous journalistes ?

  1. lamy says:

    Autrefois, le métier de journalisme avait une mission noble : informer, réveiller et soutenir le peuple!
    Aujourd’hui, les jeunes journalistes sans expérience sont de simples prestataires de service : on leur commande des articles à écrire et ils s’exécutent! L’essentiel c’est de créer la polémique pour faire vendre la paperasse!
    C’est devenu tellement mécanique et commercial que le journaliste ne cherche même pas à s’assurer de la crédibilité de ses sources ou même de l’utilité du sujet!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s